Bois franc, deuxième partie : essence et style

Publié par renodirect 20/01/2016 0 Commentaire(s) Guides d'achat,

Élégance, chaleur et noblesse : le choix du bois franc s’imposait de lui-même. Or, si le coup de foudre est chose facile, la recherche du look qui satisfera tout à fait vos attentes peut s’avérer un casse-tête.

 

Que considérer ?

 

Adopter une essence, c’est succomber pour un bois vivant dont le caractère et la beauté sont tout à fait uniques. L’amour est aveugle, mais certains facteurs doivent absolument être considérés :

 

  • La dureté : elle est directement relié à la durée de vie de votre plancher. Très denses, les feuillus conviendront mieux aux lieux de circulation importante que les résineux.

 

  • La stabilité : chaque bois réagit différemment aux caprices de mère nature. À long terme, les variations de température et d’humidité ainsi que l’exposition à la lumière risquent d’affecter l’apparence des planches.

 

  • Le budget : les bois locaux sont généralement moins onéreux que les bois exotiques, qu’il faut importer. Méfiez-vous des bois exotiques bon marché, signe de vice caché.

 

Le pin rouge

 

Recherché pour son excellent rapport qualité-prix, il présente un grain droit, texturé et apparent qui évoque naturellement un style rustique.

 

  • Il s’agit d’un bois très tendre.

 

Le noyer

 

Son grain est fin et ses veines, diffuses. L’œil est accroché par des variations de couleur et de texture qui font du noyer une essence attrayante et décorative.

 

  • Plutôt tendre, il réagit très peu à la lumière.

 

Le merisier (bouleau jaune)

 

D’un grain fin, lisse et régulier, il possède une uniformité naturelle qui lui confère clarté et polyvalence.

 

  • Plutôt tendre, il est toutefois très résistant à la lumière.

 

Le chêne rouge ou blanc

 

Le chêne est un grand classique. On le choisit pour la richesse de sa texture grossière, son grain naturel et ses anneaux nombreux. Le chêne rouge a une apparence plus homogène que le chêne blanc, dont les rayures sont longues.

 

  • Il représente la moyenne de stabilité et de dureté.

 

L’érable

 

Sa texture uniforme et douce, de même que son grain fin et fermé, lui attribuent une majesté subtile, toute en polyvalence.

 

  • Très solide, il est toutefois extrêmement sensible à la lumière.

 

Le frêne

 

Souvent comparé au chêne, il affiche un grain prononcé et des anneaux visibles.

 

  • Très solide, il présente une sensibilité moyenne à la lumière.

 

Une question de style

 

L’essence choisie, vous pouvez encore personnaliser l’image que vous avez en tête.

 

  • L’âge de l’arbre et son histoire ont imprimé sur le bois un motif unique. Le grade de prédilection est bien sûr une question de goût : pour une apparence plus uniforme, il faudra toutefois payer.

 

  • Si la couleur naturelle d’une essence ne vous fait pas craquer, sachez que vous disposez de toute la latitude pour choisir une teinte qui s’harmonise à votre style.

 

  • Un fini mat est durable et laisse peu paraître l’usure : d’apparence naturelle, il n’a toutefois pas le glamour d’un fini lustré qui mettra en valeur les nuances du bois... et les égratignures. Entre les deux ? Longue vie au semi-lustré !

 

  • Largeur et longueur des planches, agencement traditionnel ou en carreaux, type de coupe... Il revient également à vous d’imaginer l’organisation de votre plancher. Attention : plus les planches sont larges, longues, ou le plan sophistiqué, plus votre portefeuille devra compenser.

 

Pour un style réussi :

 

  • Tonalités naturelles, splendeur de l’érable et du merisier : on connaît nos classiques.

 

  • Chatoyants et expressifs, les bois exotiques de couleur éclatante font très boho-chic.

 

  • Le bois franc aussi s’essaie à l’industriel : grain homogène, teinte blanche ou noire.

 

  • Le grain apparent imite l’apparence naturelle d’un arbre pour un chaleureux rustique.  

 

En somme

 

Le choix d’une essence est tout ce qui vous sépare encore d’une relation qui durera toute la vie. Sélectionnez donc l’heureux élu avec grand soin. Si ce n’est pas encore fait, il serait probablement sage de commencer par déterminer lequel, du bois franc massif ou d’ingénierie, réponde le mieux à vos besoins !

Etiquettes : essence style

Écrire un commentaire